Le dynamisme du secteur immobilier de ces dernières années, a pour principal facteur le faible niveau des taux immobiliers. Aujourd’hui encore, ces taux connaissent un seuil qui n’a jamais été aussi bas. Il faut savoir que les établissements financiers profitent de cette période estivale pour mettre en avant des offres d’appel alléchantes. C’est donc le moment propice pour penser, voire pour réaliser un emprunt immobilier. Nous faisons le point sur la situation actuelle des taux immobiliers !

Très faible variation des taux immobiliers

Le contexte actuel est marqué par un niveau de taux immobiliers qui ne varient quasiment pas. Selon les enquêtes, seuls 4 taux d'intérêt ont légèrement évolués. Ces taux se rapportent notamment à trois taux mini et à un taux immobilier moyen. Mais malgré ces quelques évolutions, les taux toutes durées confondues restent encore relativement bas. On peut emprunter à partir de 0,96 % sur 15 ans, et à un maximum de 1, 85 % sur 25 ans.

Le maintien de ces taux s'inscrit notamment dans la politique commerciale agressive des prêteurs. En effet, ces derniers déploient leurs efforts pour tenter de compenser leur retard sur les objectifs de production de cette année. Il va sans dire que les candidats à la propriété ne peuvent que tirer bénéfice de ces taux bas. Les emprunteurs avec des revenus élevés sont plus enclins à obtenir leurs prêts immobiliers aux meilleures conditions.

Des taux bas pour rattraper la chute du pouvoir d'achat ?

En maintenant des taux bas, les organismes financiers visent entre autres à préserver la capacité d'emprunt des ménages. Car malgré les taux immobiliers attractifs, les prix des biens sur le marché ont augmentés. A savoir que la baisse des taux d'intérêt sur les vingt dernières années a eu pour conséquence une flambée des prix des biens d'une part, et une diminution de l'offre d'autre part. Cette faiblesse de l'offre a conduit à un délai rapide des transactions.

Mais cela n'a pas suffi à soutenir et à accroitre les ventes immobilières comme l'auraient souhaité les professionnels du secteur. Ainsi, les organismes financiers se lancent aujourd'hui dans une concurrence féroce. Certains prêteurs vont même jusqu'à proposer un financement de 100 % de l'acquisition du bien pour que seuls les frais liés à l'achat soient supportés par l'emprunteur. Malgré tout, la période actuelle reste favorable à l'investissement immobilier. Et il n'est pas forcément opportun d'attendre pour réaliser le projet immobilier de ses rêves.