En général, un organisme financier se réfère à votre capacité d’emprunt pour décider s’il va vous octroyer un crédit ou non. Dans le cadre d’un financement de projet immobilier, ce paramètre se rapporte à la somme que vous pouvez affecter au remboursement de votre emprunt immobilier. Il correspond à votre capacité d’endettement. Le moyen le plus pratique de déterminer sa capacité d’emprunt est de passer par un simulateur. Nous faisons le point.

Calculer sa capacité d'emprunt

Plusieurs éléments entre en compte dans la détermination de votre capacité d'emprunt. Il s'agit notamment de vos revenus et de vos dettes financières. Les organismes financiers estiment que le montant des mensualités en cours ne doit pas excéder un tiers des revenus de l'emprunteur pour que celui-ci ait un reste à vivre suffisant. Ce rapport entre les mensualités et les revenus correspond au taux d'endettement qui est généralement fixé à 33 %.

Un ménage avec des revenus élevés peut toutefois se voir accorder un crédit même s'il présente un taux d'endettement qui dépasse ce seuil. Par ailleurs, le montant exact de votre crédit immobilier sera déterminé au moyen de votre apport personnel qui est compris entre 10 ou 20 % du prix du bien à acquérir, des frais de notaire et des éventuels travaux à entreprendre.

La capacité d'emprunt repose également sur la nature du prêt immobilier (prêt classique ou prêt relais), de la durée de celui-ci et de l'âge de l'emprunteur. Tous ces éléments vous seront demandés au moment d'effectuer la simulation. Il va sans dire que la précision des informations introduites est une garantie de résultats exacts.

Taux du crédit et taux d'assurance de prêt

Réaliser plusieurs simulations s'avère nécessaire pour vérifier sa capacité d'emprunt et pour trouver un crédit immobilier au meilleur taux. Car, en faisant jouer la concurrence, il vous sera plus facile de négocier les termes de votre prêt. Il est utile de noter les taux d'intérêt immobiliers peuvent varier d'une région à une autre. Par ailleurs, depuis cette année 2018, les emprunteurs ne sont plus obligés de prendre l'assurance groupe avancée par les prêteurs.

Ils ont désormais la possibilité de souscrire une assurance-crédit auprès de l'assureur de leur choix, ce qui permet de profiter de taux d'assurance compétitifs et de réaliser d'importantes économies sur le coût du crédit. A noter que cette délégation d'assurance n'est possible que si les garanties proposées par l'autre organisme d'assurance sont équivalentes à celles demandées par le prêteur.